Brûler
Carré d’art de Montgeron
11.01 — 01.02.2020

Vue de l’exposition depuis l’entrée

LA MEUTE
Trois plaques de métal sérigraphiées, suspendues par des chaines
146 × 98 cm, 2019

LA MEUTE
Trois plaques de métal sérigraphiées, suspendues par des chaines
146 × 98 cm, 2019

Vue de l’exposition

T MOCHE
Installation avec deux grands miroirs déformants devant lesquels sont posées des baskets Nike Air Max TN aux couleurs de feu rehaussées d’une lumière noire.
Dans les miroirs se reflète la vidéo HOSTILE, vidéo ou nous dansons avec ma sœur Maya Zaton.
100 × 192 × 30 cm, 2020

ACTION OU VÉRITÉ
Deux sculptures en plâtre (30 × 120 cm), figurent devant un voile de tissus noir délavé à la javel, qui donne accès à une projection et installation.

LAÂME
Rose sculptée en cuivre, 270 × 130 cm, 2019

FRONTIÈRE
Construction en bois brulé, 4m20 × 1m12

COUVRE FEU
Coton brûlé recouvrant les deux pans de murs pour créer un horizon calciné, 2 000 × 250 cm

MISA
« Vasque », débris de céramique, colle à carrelage, platre
37 × 33 cm

Les influences de cette chorégraphie et musique inventées par Maya évoquent le passage de l’adolescence à la féminité, la jungle et la cité. La vidéo projeté au mur se reflète dans deux miroirs déformants (T Moche) qui lui font face.

HOSTILE
Projection vidéo chorégraphique.
Vidéo HD, 3m30, 2020

Vidéo ou nous dansons avec ma soeur Maya Zaton déguisées en panthères.
Les influences de cette chorégraphie et musique inventées par Maya évoquent le passage de l’adolescence à la féminité, la jungle et la cité.